Dans la tradition de l’humanisme lyonnais, le Défilé de la Biennale de la danse est depuis 1996 un objet de rencontres, de partage, de citoyenneté, une célébration des pratiques amateurs dans ce qu’elles ont de plus noble : la qualité artistique au service de l’inclusion sociale. 4 000 participants amateurs de 10 à 80 ans, issus de près de 600 communes de la région Auvergne-Rhône-Alpes se préparent depuis plusieurs mois pour créer leur défilé.

Pour cette édition exceptionnelle en grande complicité avec la Saison Africa2020, nous avons proposé à chacune des 12 équipes d’accueillir un ou plusieurs artistes africains en résidence sur son territoire afin de nouer des collaborations. Ainsi, les participants ont pu expérimenter concrètement le dialogue culturel pour inventer un véritable festival des imaginaires métissés. Une trentaine de créateurs des domaines des arts visuels, du cirque, de la musique et du chant, de la danse et de la mode de 10 pays africains ont co-construit, avec les artistes régionaux, le Défilé Africa2020 !

Deux marraines emblématiques

Les 250 000 spectateurs auront le grand plaisir d’être accompagnés par deux emblématiques marraines, Fatoumata Diawara, célèbre chanteuse malienne, et Germaine Acogny, la “mère” de la danse africaine contemporaine.

Fatoumata Diawara

À voir aussi

01_ok_if_saisonafrica2020_masque_sans_logos_sans_site_ok_glisse_e_s_2.jpg
  • Biennale de la Danse

La saison Africa2020 de l'Institut Français

This is Africa