Née en 1983, vit et travaille à Londres (Angleterre) et à Paris (France).

Avec des interventions discrètes et délicates, Elizabeth S. Clark amorce des récits qu’elle laisse ouverts. Une œuvre littéraire, une anecdote ou une situation peuvent constituer l’origine de ses performances, partitions ou installations : la perte ou la dissimulation d’un objet, un lâcher de ballons, une suite d’instructions… La nature musicale de sa poésie permet par ailleurs de rythmer une alternance entre apparitions et disparitions. Pour la Biennale, Elisabeth S. Clark réactive plusieurs installations et performances : d’une étincelle maintenue allumée pendant plus de douze heures, qui parcourt lentement et sans interruption tout l’espace d’exposition, jusqu’au passage obligé du spectateur à travers une étendue de paillettes qu’il emportera nécessairement avec lui, ses œuvres sont autant de moments à la fois fugaces et marquants.

Générique

Avec le soutien de Fluxus Art Projects, Londres, et de Pyragic

Dans le même événement

Née en 1945 à Grodzisk Mazowiecki (Pologne), vit et travaille à Berlin (Allemagne).

Née en 1944 à Kansas City (États-Unis)

Né en 1931 à Lollar (Allemagne), vit et travaille à Mönchengladbach (Allemagne) et Ibiza (Espagne)