Trois garçons, des milliers de possibilités. À commencer par l’anarchie-démocratie.

Résumé

Sur le plateau de Gerro, Minos and Him, Aloun Marchal, Roger Sala Reyner et Simon Tanguy, guiboles à l’air, il y a tout ça en même temps. Et ça tombe bien, à 3 les possibilités n’en sont que plus folles. Les corps peuvent tout faire ou presque, à commencer par passer d’un espace imaginaire à un autre, d’une relation à une autre, avec retour brutal sur le plateau. Ensemble ou pas, mais chacun dans son propre espace, lointains cousins d’un Cunningham shooté au burlesque au-delà du raisonnable. Règles du jeu ? Aucune et toutes à la fois. Ça s’appelle l’anarchie-démocratie. Pourvu qu’il y ait burlesque, légèreté, tension, frontalité et pourquoi pas danger. Sur le plateau le trio alterne cris, luttes, scènes d’amour kabuki, chants tribaux et même de la danse. Bref de l’état extrême. M.F.

Durée

00:50

Générique

Trio — Création 2012 — Durée 50 min

Chorégraphie et danse : Aloun Marchal, Roger Sala Reyner, Simon Tanguy

Création lumière : Pablo Fontdevila — Regard extérieur : Katerina Bakatsaki, Benoît Lachambre, Igor Dobricic

Producteurs Compagnie Propagande C (Saint-Brieuc), Het Veem Theater (Amsterdam) - Coproduction Musée de la danse / CCNRB, Zeitraumexit-Mannheim – Avec le soutien de l’Institut français d’Amsterdam, Institut Néerlandais de Paris, Dansbyran Gothenburg, Konstnärsnämnden / Swedish Arts Grants Commitee