Biographie

Avec une formation d’acrobate et de danseur, Qudus Onikeku est l’un des chorégraphes majeurs de sa génération. Né à Lagos en 1984, il y grandit puis rencontre Heddy Maalem en 2003 qui l’invite à intégrer sa compagnie à Toulouse. Reçu au Centre National des arts du cirque de Châlons-en-Champagne, il en sort diplômé en 2009 puis créé sa propre compagnie YK Projects à Paris en 2009. Ses premières créations d’une portée internationale ; My Exile is in my head (2010), Still/Life (2012) et Qaddish (2013) lui valent d’être invité dans des festivals internationaux prestigieux comme la Biennale de Venise, le Festival d’Avignon ou Roma Europa. Après une dizaine d’années passées en France, en 2014, il rentre vivre à Lagos où il ouvre The QDance Center, lieu de ressources, de formation et de repérage de talents, une structure pilier et unique au Nigeria. Entre 2015 et 2018, il y crée quatre spectacles et lance un espace de dance lab et d’événements pluridisciplinaires. Au fil des années, il développe un projet artistique global, au sein duquel en filigrane, il associe, toujours avec respect, tous les aspects de la culture Yoruba. Avec sa compagnie, il continue son travail de création à travers de nombreux spectacles, du solo à des pièces de groupes, toujours en collaboration directe avec des artistes issus des arts visuels, des architectes, des musiciens ou des écrivains. En 2017, il est invité au premier pavillon nigérian de la Biennale de Venise pour créer une installation vidéo intitulée Right Here, Right Now. En 2018, il crée en Allemagne la pièce Yuropa, actuellement en tournée. Il prépare la création d’un nouveau solo, Spirit Child en juin 2019 à la MC93, puis la pièce collective et pluridisciplinaire Re:Incarnation pour la Biennale de la danse de Lyon. Qudus Onikeku est aussi régulièrement professeur invité au Columbia College Chicago et à l'Université of California Davis. Il est actuellement artiste associé en résidence au sein du département “Arts, Migrations and Entreprenership” à l’Université de Floride jusqu’en 2022.