Dates passées

  • Yoga Korner

    • Du
      au

    Horaires d'ouverture

    Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi 12h - 19h Samedi, Dimanche Fermé

Tarifs

Entrée libre

De fins panneaux de soie transparente, sur lesquelles ondule une trace de couleur luisante, jaillie en un geste, frémissent au moindre souffle d’air.

Dans ses installations poétiques et légères, l’artiste visuelle Carine Figueras offre l’expérience d’un monde sensoriel parallèle, en contraste avec l’actualité anxiogène et sa spirale, mue par des valeurs simples et une croyance en un futur optimiste vers lequel tendre.

L’installation se compose de plusieurs peintures réalisées d’un seul geste avec uniquement des matériaux naturels, sur des panneaux de crêpeline de soie achetée à Lyon. Chaque panneau mesure 2,50 m de long par 1,40m.

Ce projet se situe dans la continuité d’un travail initié à Lyon en 2020 entre deux confinements par l’artiste d’origine lyonnaise Carine Figueras. Vivant alors à l’étranger, elle était rentrée d’urgence dans sa ville natale. Le projet puise dans l’histoire de Lyon et l’histoire familiale de l’artiste, avec des recherches sur les canuts et l’industrie de la soie, et sur ses attaches au site d’implantation de Lyon avec ses deux cours d’eau. Ces recherches menées notamment au cours d’une résidence d’artiste à l’été 2020 au Fort Saint Laurent ont conduit à des travaux de peinture sur panneaux de pongé de soie ancien, sur mousseline de soie de la maison Combier et finalement sur crêpeline de soie, dans le cadre d’une résidence d’artiste à la Cour des loges en juillet 2021.

Le medium utilisé pour la peinture est réalisé par l’artiste uniquement à base de matériaux naturels. Ceux-ci sont soit collectés localement, soit en référence directe avec le lieu de réalisation ou ses lieux de résidence. Ici, ont été utilisés notamment du pigment outremer, synthétisé en 1827 par l’industriel Lyonnais Guimet et de formule chimique identique au lapis lazuli, de l’ocre jaune et jaune brun (comptoir de Couzon-au-Mont-d'Or) en référence à la Croix Rousse également baptisée colline d’or, les autres pigments tels que l’émeraude, le turquoise, le curcuma ainsi que la gomme arabique servant de liant se réfèrent à la fois à de récentes expériences et aux nuances du Rhône et de la Saône.

Chaque peinture a été exécutée d’un seul geste instantané. La trace est un enregistrement du moment d’exécution, avec ses sentiments et aussi ses conditions atmosphériques et d’environnement. L’outil utilisé est une queue de cheval. Carine Figueras ayant vécu en Corée et en Chine le travail s’inspire de la calligraphie chinoise, de sa pratique et de sa philosophie.

En utilisant uniquement des ressources naturelles et si possible locales pour le medium, le support et les outils, chaque peinture est un manifeste pour un conscience écologique.

Public

Tout public

background

Autour du projet

  • Exposition
  • Exposition
  • Exposition
  • Exposition
  • Exposition
  • Exposition