Lieu

Né en 1969 à Turnhout, Belgique.
Vit et travaille à Bruxelles, Belgique.

Inspiré par le peintre Johannes Vermeer, le cinéaste David Lynch ou encore l’écrivain Raymond Carver, Hans Op de Beeck compose des univers miniatures ou gigantesques, vides ou peuplés d’êtres anonymes. Entre immobilité et mouvement, ces espaces offrent des instants d’émerveillement et de silence. Pour la Biennale de Lyon, l’artiste réalise une installation immersive entièrement grise, qui ressemble autant à un camping abandonné qu’à un parc urbain délabré recouvert de cendres. Le titre We Were the Last to Stay fait référence aux dernier·ère·s habitant·e·s qui sont resté·e·s dans cet espace communautaire, lorsque l’élan du rêve de la vie partagée s’est dissipé, et que le lieu animé s’est tristement vidé. Telle une ville fantôme, l’ensemble pétrifié et figé peut être perçu comme un gigantesque memento mori, qui nous rappelle la fuite irrémédiable du temps et la vanité de l’existence humaine.

Également présent à Musée Gadagne.

À découvrir aussi

Usines Fagor

Né en 1985 à Koblenz, Allemagne.
Vit et travaille à Berlin, Allemagne.

Usines Fagor

  • manifesto of fragility

Collection du Musée des Moulages

Usines Fagor

  • manifesto of fragility

Sarah del PinoAmosite, 2022

Usines Fagor