Trois drôles de chorégraphes entrent En piste pour un tour de chant chorégraphique de leurs souvenirs. Comme une rétrospective « en-chantée » témoignant de leur engagement dans la danse.

Résumé

Dans les années 80, ils débarquaient avec inventivité dans le milieu feutré de la danse. Daniel Larrieu faisait plonger dans Waterproof ses danseurs vers une danse totalement inédite. Dominique Boivin remportait un prix au Concours de Bagnolet grâce à son vif sens de l’humour. Et Pascale Houbin entamait une rencontre humaniste entre mouvement et langue des signes. Depuis, trente ans ont passé ; ces figures incontournables ont exploré d’autres contrées, ont partagé ensemble des projets artistiques et même des amitiés. Surtout, ils ont assisté à la marche continue de la danse contemporaine. Aujourd’hui, s’ils se retrouvent, c’est autant pour poser un regard sur cette histoire que pour partager le plaisir d’entrer ensemble En piste. Pour un joyeux tour de chant chorégraphié : ils réinterprètent en gestes des standards de Gainsbourg, des Frères Jacques, de Léo Ferré ou de Barbara, donnant d’autres ancrages que le mot à mot ou le jeu littéral. Avec drôlerie, fantaisie et élégance. Les chansons populaires de cette époque revivent par la danse et rebondissent dans la mémoire de chacun.

Durée

01:00

Générique

Pièce pour 3 danseurs - Création 2011

Chorégraphie : Daniel Larrieu, Dominique Boivin et Pascale Houbin, avec la participation chorégraphique exceptionnelle de Béatrice Massin Danseurs : Dominique Boivin, Pascale Houbin, Daniel Larrieu — Musique : Les Frères Jacques, faut tout ça - Bourvil, P’tit Bal - S. Reggiani, Les loups - Barbara, Mon enfance - Christophe, Les paradis perdus - E. Piaf, L’homme à la moto - B. Lapointe, Léon - J. Brel, Les marquises - S. Gainsbourg, Requiem pour un c…, Ces petits riens - L. Ferré, Il patinait merveilleusement, Il n’y a plus rien, On s’aimera, Avec le temps - N. Ferrer, MirzaScénographie : Franck Jamin — Son : Antoine Herniotte — Direction technique : Christophe Poux — Création costumes : Emmanuel Morlet, Didier Despin, Quentin Gibelin — Création lumières : Marie-Christine Soma

Coproduction : Cie Daniel Larrieu – Astrakan/Le Manège, scène nationale de Reims/L’échangeur de Fère en Tardenois – CDC de Picardie/Le grand R – scène nationale de La Roche sur Yon/Espace 1789 de Saint Ouen/Résidence au Figuier Blanc d’Argenteuil, avec le soutien de la DRAC IDF — Remerciements : Repetto, Cie Beau Geste, Cie Non de nom, André Tissot, Jean-Marc Martinez, Pauline Guimard, Dimitri Kourtakis, Lucas Viallefond — Avec le soutien de : Daniel Larrieu est artiste associé au Manège de Reims pour les années 2010-2011-2012, en partenariat avec l’échangeur de Fère-en-Tardenois, Astrakan – Cie Daniel Larrieu est soutenu par la DRAC Ile-de France/Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l’aide aux compagnies conventionnées — Accueil  : Le Sémaphore - Irigny, Le Polaris - Corbas, Biennale de la danse