A onze ans, Dada Masilo tombe amoureuse du Lac des cygnes et se promet d’en créer une version personnelle. Elle s’y consacre à 26 ans et fait exploser joyeusement les codes du ballet romantique avec un seul mot d’ordre : être iconoclaste.

Résumé

Plus rien n’arrête dans sa course la jeune chorégraphe : elle a déjà créé dix pièces, elle a endossé les rôles de Carmen et de Juliette, et elle s’impose comme la nouvelle figure incontournable de la danse sud-africaine. Cette fois, tous les codes et tabous du ballet romantique volent en éclats. Et pourtant, les ballettomanes ne résistent pas à ce Lac d’un autre genre. La danse classique ? Elle fusionne brillamment avec la danse africaine pour créer une excitante dynamique. Le tutu ? Dada Masilo le fait porter aux danseuses et aux danseurs qu’elle n’a pas eu de mal à convaincre ! Les cygnes ? Ils dansent pieds nus. Même la musique de Tchaïkovsky rencontre d’autres sonorités. Dada Masilo révise l’argument du Lac des cygnes, faisant de Siegfried un prince aux amours homosexuelles. Ainsi parle-t-elle de la société dans laquelle elle vit, de la question de la tolérance et des sentiments. Dans cette transe rapide et joyeuse, Dada Masilo qui aime raconter des histoires, s’engage viscéralement pour l’ouverture aux autres et surtout pour une danse sans frontières.

Durée

01:00

Générique

Pièce pour 12 danseurs - Création 2010

Direction artistique et chorégraphie : Dada Masilo Musique : Pyotr Ilyich Tchaïkovsky, Steve Reich, Rene Avenant, Camille Saint-Saëns, Arvo Pärt — Création costumes : conçus par Dada Masilo & Suzette le Sueur, fabriqués par Ann et Kirsten Bailes (costumes) et Karabo Legoabe (headware) — Création lumières : Suzette le Sueur Production — The Dance Factory et Interarts/Lausanne — Diffusion : Scènes de la Terre — Accueil : Comédie de Valence, Le Toboggan, Théâtre du Vellein, Biennale de la danse