Dans le théâtre de David Bobee, Roméo et Juliette quittent le XVIe siècle et consument leur passion de nos jours pour raconter la célèbre pièce de Shakespeare avec un angle politique très fort. le metteur en scène aborde les luttes fratricides du drame avec un théâtre toujours au bord du chorégraphique.

Résumé

Roméo et Juliette, Capulet et Montaigu : que de noms passés de la plume de Shakespeare à l’imaginaire collectif, associés à la folie des sentiments et de la guerre des clans. Quand la fiction devient réalité, cela mène au passage à tabac d’un francilien, juste coupable d’aimer une fille d’une ville voisine. David Bobee s’appuie sur une nouvelle traduction par Pascal Collin de Roméo et Juliette, adaptée à l’oralité de notre époque. La prose se charge d’érotisme et se confronte à la violence du contexte sociétal actuel, entre questions de religion, d’intolérance, de haine. David Bobee, comme il l’a fait pour son mémorable Hamlet, crée à partir d’une matière. Il a choisi le cuivre pour Roméo et Juliette : un décor tout en cuivre, une dramaturgie de la lumière, des corps cuivrés pour une pièce où la question de la sensualité est centrale. Comédiens, danseurs et acrobates : sur scène, ils seront quatorze. Cette création réalisée dans le cadre d’une résidence aux subsistances constitue la première étape d’une collaboration au long cours entre La Biennale de la Danse et ce Laboratoire international de création.

Durée

02:30

Générique

Pièces pour 14 interprètes - Création 2012

Mise en scène, adaptation, scénographie et chorégraphie : David Bobee

Nouvelle traduction : Pascal Collin et Antoine Collin — Interprètes : Mehdi Dehbi, Sara Llorca, Véronique Stas , Hala Omran, Jean Boissery, Pierre Cartonnet , Edward Aleman, Wilmer Marquez , Radouane Leflahi, Serge Gaborieau, Pierre Bolo , Marc Agbedjidji , Alain d’Haeyer, Thierry Mettetal — Scénographie : David Bobee et Salem Ben Belkacem — Collaboration artistique et création lumière : Stéphane Babi Aubert — Création musique : Jean-Noël Françoise en collaboration avec Arnaud Léger et Grégory Adoir — Création des musiques live : Alain d’Haeyer — Création vidéo : José Gherrak — Création costumes : Marie Meyer — Scénographie et Construction des décors : Salem Ben Belkacem – Ateliers Akelnom — Assistanat à la mise en scène, logistique : Sophie Colleu — Collaboration à la chorégraphie : Pierre Bolo — Réglages des chorégraphies aériennes : Bruno Krief — Direction technique : Thomas Turpin — Régie générale : Pierre André Goursolas — Direction de production, administration : Philippe Chamaux — Chargés de production, pour les Indépendances : Garance Crouillère, Sylvain Cochard — Diffusion : Florence Bourgeon — Costumes : Corinne Ruiz (Châteauvallon), Yolène Guais (Caen), Emilie Piat (Lyon) — Lumière : Fanny Perreau — Observation mise en scène : Camille Perrot, Mikaël Bernard, Ludovic Chazaud et Manasset Moutou Production : Rictus — Coproduction : Les Subsistances, La Biennale de la danse, L’Hippodrome, Scène Nationale de Douai, Festival Automne en Normandie, Scène nationale 61, Alençon, CNCDC Chateauvallon, théâtre de Charleville-Mézières — Avec le soutien du théâtre de Caen — Rictus est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC de Basse-Normandie, elle est soutenue par le Conseil régional de Basse-Normandie, le Conseil général du Calvados (oDACC) et la ville de Caen — David Bobee et Rictus sont artistes associés à l’Hippodrome, Scène nationale de Douai, en compagnonnage avec la Scène nationale de Petit Quevilly-Mont Saint Aignan et au théâtre national de Chaillot en compagnonnage — Accueil : Les Subsistances, Biennale de la danse Le texte sera disponible aux éditions Théâtrales dès le 13 septembre.