Robyn Orlin fait aujourd’hui danser autour de la beauté une des plus importantes compagnies sud-africaines : Moving Into Dance Mophatong. Sans rien perdre de sa capacité à s’indigner contre les clichés misérabilistes d’une Afrique victime.

Résumé

Robyn Orlin, surnommée « l’irritation permanente », pose souvent son regard là où le bât blesse : elle a évoqué le fléau du Sida ou a rendu hommage à Sarah Baartman, Vénus noire exposée comme un phénomène de foire aux Européens du XIXe siècle. Intégrés à l’univers de Robyn Orlin, ces thèmes polémiques deviennent les héros d’une danse vérité, menée à cent à l’heure par les danseurs aux costumes délirants et un travail vidéo caractéristique : de bric et de broc mais qui fait mouche. Cette fois, la chorégraphe sud-africaine s’entoure des superbes danseurs de Moving Into Dance Mophatong, pour un hymne à la beauté africaine. Plus précisément, cette beauté non pas exotique mais créative s’appuie sur des us et coutumes des tribus Surma et Mursi : au quotidien, les femmes se parent de peintures corporelles et d’ornements boisés, végétaux et animaux d’une folle excentricité. Cette nouvelle pièce dédiée à l’inventivité de ces peuples aura forcément un point de vue engagé : l’étude des films de Leni Riefenstahl, assimilée au régime nazi, a inspiré la réflexion de la chorégraphe. Car s'il n’y a pas de beauté universelle, l’universalité de la beauté existe bel et bien.

Durée

01:15

Générique

Pièce pour 6 danseurs

Chorégraphie : Robyn Orlin Direction artistique : Sylvia Glasser Danseurs : Muzi Shili, Fana Tshabalala, Sunnyboy Mandla Motau, Thandi Tshabalala, Teboho Letele, Julia Burnham, Oscar Buthelezi, Andile Otto Nhlapo

Musique : Yogin Rajoo Sullaphen— Collaboration vidéo : Philippe Lainé — Création costumes : Marianne Fassler — Création lumières : Robyn Orlin avec l’aide de Denis Hutchinson — Production : City Theater & Dance Group et MIDM, Moving Into Dance Mophatong — Production : City Theater and Dance Group, Damien Valette Prod et MIDM, Moving Into Dance Mophatong - Co-production : Tilder, Biennale de la danse de Lyon, MAC, Maison des arts de Créteil, Maison de la musique de Nanterre, City Theater & Dance Group.