Au programme : virtuosité, élucubration et surréalisme, ou comment faire la preuve d’une danse électrisée par l’énergie de la performance.

Résumé

Happening cinédanse pour Relâche (1924) signé Francis Picabia, René Clair, Erik Satie, 18 minutes explosives avec Sounddance de Merce Cunningham (1975) et jeu de déconstruction académique dans Corps de Ballet du jeune Noé Soulier…

C’est le défi de trois gestes forts de l’histoire de la danse que relèvent les danseurs du Ballet de Lorraine. Tout l’enjeu est là : retracer une ligne frondeuse et joyeuse d’actes fondateurs, où la chorégraphie est ce « chaos organisé » qui fait exploser les codes du spectacle. Sur le plateau, tout est possible : des phares de bagnole dans Relâche, un écran de cinéma, un esprit de cabaret, une tentation de music-hall, un rideau lamé doré qui fait apparaître / disparaître des danseurs vibrionnants. Entre rupture historique et décalage contemporain, le Ballet de Lorraine pousse alors la danse à son comble. L.G.

Générique

Relâche
Pièce pour 13 danseurs - Création 1924 — Durée 35 min
Reprise 2014 : Petter Jacobsson et Thomas Caley
Ballet instantanéiste en deux actes
Un Entr’acte cinématographique et la Queue du chien
Conception : Francis Picabia — Musique : Erik Satie — Chorégraphie : Jean Börlin — Film : René Clair
Reprise, 2014 - Entrée au répertoire — Chorégraphie : Petter Jacobsson et Thomas Caley — Recherche historique et dramaturgie : Christophe Wavelet — Scénographie : Annie Tolleter — Lumières : Eric Wurtz — Spécialiste de Picabia : Carole Boulbès — Costumes : Atelier costumes du CCN - Ballet de Lorraine — Avec la participation des élèves de la section broderie du Lycée Lapie de Lunéville

Sounddance
Pièce pour 10 danseurs - Création 1975 — Durée 18 min
Chorégraphie : Merce Cunningham
Musique : David Tudor, Untitled — Décor, costumes et lumières : Mark Lancaster — Remonté par : Meg Harper et Thomas Caley

Corps de ballet
Pièce pour 17 danseurs Création 2014 — Durée 30 min env.
Chorégraphie, scénographie : Noé Soulier
Création costumes : Noé Soulier et Martine Augsbourger — Création lumières : Noé Soulier et Olivier Bauer — Conception musicale : Noé Soulier et Aurélien Azan-Zielinski — Arrangements musicaux : Jacques Gandard — Musique : Extraits arrangés du 4e mouvement de la Symphonie n°4 en Ut mineur D.417 de Schubert, extraits arrangés de Rigoletto de Verdi (dernier duo du 3e acte, Gilda / Rigoletto) — Remerciements : Chiara Vallé-Vallomini et Mark Wallinger

Production Centre Chorégraphique National - Ballet de Lorraine en Coproduction avec l’Opéra national de Lorraine