Lieux et dates

Dates passées

Danza Permanente est la transcription littérale d’une oeuvre de Beethoven en une partition dansée d’une extrême précision.

Comment provoquer dans la réception d'une danse, cet état d'esprit et d’émotion qui est si particulier à celui de l'écoute de la musique ? En 1825, Beethoven déjà sourd achève son Quatuor à cordes en la mineur, op. 132, une musique sublime, et un des sommets de la musique occidentale d'après certains. Lauréat du prix du jury pour la pièce de groupe de PODIUM 2019, Danza Permanente est une transposition en danse, note par note, de la partition musicale de ce fameux quatuor. Chacun des quatre danseurs prend en charge la ligne d’un instrument, se faisant instrument et interprète à la fois, donnant à voir une composition effervescente et complexe, pleine d'humour et de sensibilité, le tout dansé dans un quasi-silence.

Durée

00:55

Générique

Pièce pour 4 interprètes
D’après l’œuvre de Ludwig Van Beethoven, Quatuor à cordes Op. 132 en la mineur, "Heiliger Dankgesang" | Chorégraphie & concept DD Dorvillier |Environnement acoustique, direction musicale Zeena Parkins | Distribution Liza Baliasnaja, Amanda Barrio Charmelo, Sébastien Chatellier, Walter Dundervill | Créé en 2012 avec les interprètes Fabian Barba, Nuno Bizarro, Walter Dundervill, Naiara Mendioroz,et avec le regard extérieur de Heather Kravas avec les voix enregistrées de Heike Liss, Jonathan Bepler and Carla Kihlstedt | Lumière Thomas Dunn | Costumes reprise 2019 DD Dorvillier | Direction technique Nicolas Barrot | Production Laura Aknin