Voir la minute du spectateur de José Montalvo

Biographie

Après avoir dirigé le CCN de Créteil et du Val-de-Marne, José Montalvo est nommé au Théâtre National de Chaillot de 2000 à 2016, tour à tour comme directeur de la danse aux côtés d’Ariel Goldenberg, puis directeur artistique avec Dominique Hervieu, enfin artiste permanent du théâtre auprès de Didier Deschamps. Depuis septembre 2016, José Montalvo est nommé directeur de la Maison des Arts de Créteil et du Val-de-Marne. Fils de réfugiés politiques espagnols ayant fui l’Espagne à l’époque du Franquisme, José Montalvo a fait des études d’architecture et de sémiologie des arts plastiques avant d’entrer dans la danse, tout d’abord avec Jérôme Andrews, Françoise et Dominique Dupuy et Jacqueline Robinson puis avec Lucinda Childs, Alwin Nikolais, Murray Louis et Merce Cunningham. De 1986 à 1988, plusieurs prix internationaux récompensent ses premières chorégraphies. Toutes ces créations sont interprétées par sa complice, Dominique Hervieu, qui cosignera, par la suite, toutes les pièces jusqu’en 2013. Avec la création de Paradis à la Maison de la Danse de Lyon et Le jardin io io ito ito, l’originalité de sa démarche est saluée dans le monde entier et il sera notamment récompensé en 2001, par le Laurence Olivier Awards comme meilleur spectacle de danse. José Montalvo et Dominique Hervieu reçoivent le prix de la SACD en 2006. Alors qu’en 2011, Dominique Hervieu est nommée directrice de la Maison de la Danse et de la Biennale de la danse à Lyon, José Montalvo crée à nouveau en solo (Don Quichotte du Trocadéro, Asa nisi massa, Y Olé !, Carmen(s), Gloria). Il part ensuite pour Séoul où il chorégraphie Shiganè Naï pour la National Dance Company of Korea. Parallèlement à la création chorégraphique, José Montalvo imagine des événements in situ, qui proposent aux habitants d’une ville, une pièce chorégraphique écrite sur mesure pour eux. Ces évènements rassemblent entre 300 et 3000 personnes dans de nombreuses villes. Le 14 juillet 2017, il crée Le Grand Bal, un projet chorégraphique participatif célébrant Messe pour le temps présent de Maurice Béjart et Pierre Henry avec 400 amateurs et 8 chorégraphes. José Montalvo est Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres.