Depuis janvier 2021, la Biennale de Lyon a fait le choix d’être plus attentive à l’impact social et environnemental de ses activités. En a découlé la formalisation d’une démarche RSE (responsabilité sociale de l’entreprise) qui modèle les projets artistiques et l’organisation interne et engage notre responsabilité à l’égard de toutes nos parties prenantes, qu’il s’agisse des artistes, des publics et visiteurs, des partenaires privés et publics, des prestataires et collaborateurs.

Une démarche d’évaluation pour une évolution continue

Afin de mesurer nos impacts et de viser une amélioration durable, nous avons entrepris plusieurs démarches d’évaluation de nos actions.

De janvier à mars 2020, nous avons été accompagnés par un cabinet de conseil spécialisé pour formaliser la démarche RSE structurant notre organisation et nos relations extérieures.
Nous avons ainsi pu analyser nos actions en matière de développement durable à l’échelle des trois piliers : social, environnemental et économique.
Si par nature, nos événements sont historiquement pro actifs en matière de responsabilité sociale notamment avec le Défilé et Veduta, nous avons dorénavant un rôle à jouer en matière de transition écologique.

Promo climat spectacle vivant 2021-22

Début 2022, nous avons réalisé le bilan carbone de notre activité sur l’année 2021, afin de mettre en œuvre une stratégie bas carbone alignée avec les objectifs des accords de Paris (limiter le réchauffement climatique à +1.5°C et donc réduire de -80% nos émissions de CO2e d’ici 2050). Le suivi et la mise en œuvre des actions concrètes sont pilotés par deux salariées, en étroite collaboration avec le directeur délégué et grâce à l’engagement de tous les collaborateurs dans leurs périmètres de missions et au-delà.

Avec 11 autres acteurs du territoire, nous nous sommes formés et avons réalisé notre bilan carbone et notre plan de réduction.
A l’issue, de ces 3 mois de travail, nous avons élaboré, collectivement, une liste de recommandations concrètes :
👉 Des recommandations pour les structures du spectacle vivant qui veulent réduire leur empreinte
👉 Des suggestions d'actions collectives à mettre en place pour le secteur
👉 Des propositions pour l’écosystème du spectacle vivant

Consulter le guide de la décarbonation du Spectacle vivant.

  • Bilan carbone 2021 et stratégie bas carbone - Biennale de Lyon
    pdf 1.2 Mo

L’année 2022 en transition : des actions concrètes à court et long termes

La Biennale de Lyon devient une organisation qui adapte ses modes de travail à sa stratégie de réduction de son impact environnemental et social avec :

  • Une démarche de gestion durable des déchets.
  • La réorganisation de la collecte des déchets de bureau et la sensibilisation des collaborateurs à la réduction des déchets à travers des actions de réduction et de réemploi.
  • Un plan de mobilité durable qui s’applique à l’ensemble des déplacements, avec des propositions concrètes pour faciliter et favoriser l’usage des modes de déplacements à impact carbone faible et modéré.
  • Un cahier des charges de nos prestations alimentaires qui intègre des critères « bas-carbone » (végétalisation des propositions, un approvisionnement en circuit-court, de saison et auprès de fournisseurs qui appliquent une démarche raisonnée.)
  • Une politique d’achats responsables qui s’appuie sur un référentiel d’éco labels alignée avec nos objectifs de réduction de notre impact environnemental et nos engagements en matière sociale.
  • La sensibilisation de toutes nos parties prenantes à l’occasion de tous nos échanges et au moyen de tous nos supports de communication.
  • La réalisation d’un bilan carbone de la Biennale d’art contemporain 2022 en vue d’adopter une trajectoire de réduction de nos émissions dans le cadre de la production de l’évènement.
  • Le calcul de notre index égalité professionnelle Femmes-Hommes (Index EgaPro)

A travers ces ambitions, nous visons l’adoption d’une démarche d’amélioration continue qui se nourrit de son autocritique et qui se redéfinit au fil de sa progression, dans l’optique de s’adapter à son contexte et de progresser sur le long terme.

En 2023, la Biennale de la danse et le Défilé intègrent des objectifs bas carbone

Après avoir réalisé notre bilan carbone de l’édition 2021 (extrapolée avec des données de 2018), nous avons repéré 3 postes d’émission de CO2e sur lesquels nous allons activer autant de leviers que possibles pour réduire notre impact sur l’environnement.

Des actions concrètes seront mises en œuvre pour :
• Réduire l’impact des déplacements (public, artistes, amateurs, collaborateurs etc.)
• Réduire l’impact de notre communication
• Réduire l’impact de l’alimentation (équipes, amateurs, artistes, spectateurs)

Ils nous inspirent
ARVIVA - arts vivants, arts durables
The Shift Project

Ils nous accompagnent
Wecount
Herry conseil