Née en 1978 à Livingstone (Zambie), vit et travaille à Oslo (Norvège).

La pratique artistique d’Anawana Haloba se fonde sur une recherche permanente consacrée à l’Histoire, à la culture et aux idéologies contemporaines. Pour la Biennale, Anawana Haloba propose deux projets. Le premier s’intitule The sounds of silence, never heard before et s’inspire d’un poème écrit par l’artiste. L’oeuvre convoque les images mentales qui sont apparues à l’artiste durant l’écriture de ce texte consacré à l’esclavagisme, à l’aliénation que provoque l’exil forcé et aux traumatismes liés à une vie d’apatride. Le deuxième projet, qui porte le titre de Likuta za mazwahule / Legkotha (qui signifie « cour de justice dirigée par un homme venu de loin ») est une installation sonore performative qui joue sur le sens positif du mot « étranger » en swahili : mazwahule ne s’applique pas au nouvel arrivant dénué de toute culture mais plutôt au voyageur, à celui qui a beaucoup appris et a beaucoup à donner…

Credits

Avec le soutien de Office for Contemporary Art Norway
Avec le soutien de l’Ambassade Royale de Norvège

In the same event

Nés en 1984 et 1985 en Chine, vivent et travaillent à Mulhouse (France).

Né en 1967 à Mexico (Mexique), vit et travaille à Berlin (Allemagne) et à Mexico (Mexique).

Né en 1925 à Port Arthur (Etats-Unis), décédé en 2008.