Laurent Bayle, président

laurent_bayle_william_beaucardet_8_1_.jpg

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Lyon (1974), enseignant de lettres modernes (1974-77), très tôt attiré par l’action culturelle, il devient début 1977 directeur adjoint du Théâtre de l’Est lyonnais, puis enchaîne avec une carrière d’administrateur et directeur général d’un certain nombre de structures de spectacles vivant :

1978 : administrateur général de l’Atelier lyrique du Rhin, 1980 et 1982 : production déléguée de deux éditions (en 1980 et 82) de la « Biennale voix, théâtre et musiques d’aujourd’hui » organisée à la Maison de la culture de Nanterre.
1982-1986 : création et direction générale du Festival international des musiques d’aujourd’hui, « Musica ».
1987-2001 : directeur artistique puis direction générale (1992) de l’Ircam-Centre Georges Pompidou.
1987-1989 : mission de conseil aux programmes musicaux de la Sept, chaîne de télévision.

En décembre 2001, Laurent Bayle est nommé directeur général de la Cité de la musique. Parallèlement, le ministre de la culture le charge en 2003 d’assurer le suivi de la rénovation de la Salle Pleyel. Dès sa réouverture en 2006, il assume la présidence de la structure de gestion de Pleyel qui devient une filiale de la Cité de la musique.

En 2006, l’État et la ville de Paris annoncent le projet de création de la « Philharmonie de Paris » dont il assume le suivi de la construction.

En 2010, il lance des premiers orchestres d’enfants dénommés Démos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) qui s’implantent dans les territoires en difficulté. Aujourd’hui, une cinquantaine d’orchestres Démos sont installés dans toute la France métropolitaine et en Outre-mer.

En janvier 2015 est inauguré le bâtiment de la Philharmonie. Un nouvel établissement public est alors créé sous l’intitulé « Cité de la musique - Philharmonie de Paris ». Il en assume la direction générale jusqu’à fin octobre 2021.

En 2019, il intègre statutairement l’Orchestre de Paris au sein de la « Cité de la musique – Philharmonie de Paris » afin d’accroitre son rayonnement international. L’année suivante, il ouvre un vaste espace permanent de découverte musicale destiné aux jeunes : la « Philharmonie des enfants ».

Gérard Debrinay, vice-président

cp_president_biennale_de_lyon.jpg

Gérard Debrinay débute sa carrière en tant que consultant puis rejoint le groupe Algoé en 1977, dont il devient Directeur général puis Président jusqu’en 2011. Gérard Debrinay assume en parallèle de nombreuses responsabilités au sein d’organisations de premier plan en France et à l’étranger. En octobre 2011, il prend la direction générale de l’Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen (IPEMED). En 2013, il est nommé Président de TV8 Mont Blanc.

Depuis 2006, Gérard Debrinay est membre du Bureau de l’association La Biennale de Lyon. Très engagé sur le territoire Auvergne-Rhône-Alpes et dans le secteur culturel, il est également membre du bureau de l’URDLA (Villeurbanne), Président de MacSup Planet, Président de l’orchestre symphonique « Ose ! » et Président de 1D Lab, société digitale développant des applications culturelles numériques.

Dans les priorités à mener, il accompagnera notamment le recrutement de la future Co-Direction de la Biennale et la mise en oeuvre de la 16e Biennale d’art contemporain 2022.

Bernard Faivre d'Arcier, vice-président

Bernard Faivre d'Arcier

Après des études de management privé et d’administration publique (HEC, IEP, ENA), il travaille au Ministère français de la Culture dans les domaines du théâtre, du cinéma et de l’audiovisuel.

Il fut directeur du Festival d’Avignon à deux reprises, soit pendant 16 ans. Il fut Conseiller culturel auprès du Premier Ministre Laurent Fabius et Directeur des Spectacles au Ministère de la Culture, auprès de Jack Lang. Il a créé le pôle français de ce qui est devenu la chaîne culturelle franco-allemande, ARTE.
Consultant auprès de nombreuses collectivités territoriales, festivals et institutions culturelles tant en France qu’à l’étranger, après en avoir assuré la Présidence jusqu’en décembre 2018 , il devient Vice-président de la Biennale de Lyon.

Michel Sala, trésorier

sala_michel_photo.jpg

Juriste de formation, Michel Sala lie son parcours professionnel à la danse à partir de 1984. En 1986, il suit Régine Chopinot à la direction du CCN -Poitou-Charentes. En 1993, ils fondent ensemble le Ballet Atlantique. Nommé en 1997 Directeur général du Centre national de la danse, nouvel établissement public national, il coordonne les travaux du site de Pantin, définit les grandes orientations et les politiques culturelles du CND et assure leur mise en œuvre pendant dix ans.

En 2008, il intègre le ministère de la Culture à la DGCA où il est chargé de missions (pilotage de la mise en place du DNSP Danseur et du référentiel métier de danseur, définition d’un pôle de référence pour la diffusion de la danse à Paris). En 2009, il est détaché auprès du Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée, à la Présidence de la République.

Retraité en 2012, il s’investit dans l’associatif : Présidence de la Coursive SN de La Rochelle 2012-2018, Présidence du CCN-ballet de Lorraine 2014-2019, administrateur de la Biennale de Lyon et expert de la commission pour l’attribution des subventions danse en région AURA 2017-2020. Michel Sala est Chevalier de la Légion d’honneur depuis 2002, promu Officier des Arts et Lettres en 2012.

Carole Delteil de Chilly, secrétaire

de_chilly_carole_photo.jpg

Psychologue de formation, Carole Delteil de Chilly a commencé sa carrière dans le recrutement et le développement des ressources humaines chez Rank Xerox. Carole Delteil de Chilly fonde l’activité « Executive Search » au sein du groupe de conseil en management d’Algoé en 1975, dont elle est Directrice Générale Déléguée jusqu’en février 2019.

Dans ce cadre, elle est membre fondateur de l’organisation internationale Stanton Chase et Managing Director pour les bureaux français de Lyon et de Paris.

Guy Benhamou

benhamou_guy_photo.jpg

À la tête du Grand Casino de Lyon Le Pharaon depuis son ouverture en 2000, Guy Benhamou a commencé sa carrière au sein du groupe Partouche en 1977. Après le Touquet, Vichy, Royat, il arrive à Lyon en 1998 et devient le premier casinotier français à avoir ouvert un établissement dans une grande métropole hexagonale.

Partenaire principal de la Biennale d’art contemporain et de la Biennale de la danse de Lyon, le Casino le Pharaon est également présent auprès de nombreuses associations lyonnaises.

Marie-Cécile Burnichon

marie_cecile_burnichon.jpg

Directrice adjointe de la Direction de la création artistique et des industries culturelles à l’Institut français, l’opérateur de l’action culturelle extérieure de la France, dont elle a rejoint l’équipe en 2014. Après un parcours d’une dizaine d’années au sein d’institutions culturelles internationales publiques et privées, parmi lesquelles la Biennale européenne Manifesta 2, Le Magasin de Grenoble- Centre national d’art contemporain et le Musée d’art contemporain de Lyon, elle a été nommée Secrétaire générale de Platform, le réseau des 23 Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) de 2009 à 2014, où elle a notamment piloté les manifestations du trentième anniversaire de leur création.

Membre de l’Association Internationale des Critiques d’Art, elle a collaboré avec des titres comme Artpress et à de nombreuses publications. Elle participe régulièrement à des jurys et a pris part au Comité d’acquisition du Frac Occitanie Montpellier jusqu’en 2019. Depuis 2020, elle est membre du Conseil d’administration du Centre Européen d’Actions Artistiques Contemporaines (CEAAC) à Strasbourg et a été invitée, en 2021, à rejoindre celui des Biennales de Lyon. Depuis 2021, elle est également Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.

Annie Bozzini

annie_bozzini_tiff_1_.jpg

Diplômée en sciences Politiques, ancienne journaliste, directrice de la revue mensuelle « pour la danse » pendant 12 ans, elle a accompagné le parcours de plusieurs artistes avant de participer à l’ouverture et aux premières années du Théâtre La Filature à Mulhouse. Elle a créé et dirigé le Centre Chorégraphique de Toulouse Midi-Pyrénées durant 20 ans et mis en place un réseau de développement pour la danse à l’échelle nationale. Ce réseau est à l’origine de nombreux dispositifs pédagogiques en direction du grand public.

Elle est membre fondateur de EDN (Europeen Dance Network) et a participé à deux cessions du projet européen DEPART (réseau européen de jeunes artistes en lien avec des écoles de formation chorégraphique).

Depuis Janvier 2017, elle est directrice générale et artistique de Charleroi Danse, seul centre chorégraphique de Belgique implanté sur deux sites à Bruxelles et Charleroi.

Elle est officier des arts et lettres (France).

Stéphane Gaillard

stephane_gaillard.jpg

Né en 1978 à Dijon, Stéphane Gaillard est diplômé de l’Institut d’études politiques de Strasbourg, de l’Université LUISS Guido Carli de Rome et de l’Institut d’études européennes (Université Libre de Bruxelles). Après une carrière au Trésor public puis au Secrétariat général des affaires européennes, il intègre la Cour des comptes à l’issue de sa scolarité à l’École nationale d’administration (promotion 2011-2012 Marie Curie).

Auditeur de la Cour des comptes en 2013 puis conseiller référendaire en 2016, il exerce les fonctions de rapporteur puis, à compter de 2015, de directeur adjoint des relations internationales et de la francophonie au sein de cette institution. Il exerce ainsi des fonctions d’audit auprès de différentes organisations internationales (Programme alimentaire mondial, Organisation mondiale de la santé animale, UNESCO).

Secrétaire général de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis depuis le 1er octobre 2016, il a assuré, à compter de septembre 2018, les fonctions de directeur par intérim pendant deux ans.

Brigitte Lefèvre

lefevre_brigitte_photo.jpg

Brigitte Lefèvre entre à huit ans à l’École de Danse de l’Opéra de Paris puis intègre le Ballet de l’Opéra qu’elle quittera dix ans plus tard pour fonder avec Jacques Garnier le Théâtre du Silence, qui fut l’une des premières troupes de danse installées en région, dans le but de démocratiser l’art chorégraphique.

Durant cette période (1972-1985), elle dirigera, dansera et chorégraphiera de nombreuses pièces pour cette compagnie installée à La Rochelle. Puis elle désire mettre fin à cette aventure, est appelée au ministère de la Culture pour devenir la première Déléguée à la Danse lors de la création de ce poste.

En 1992, elle est désignée pour être Administratrice Générale de l’Opéra Garnier et deviendra Directrice de la Danse en 1995, fonction qu’elle exercera jusqu’à son départ le 1er novembre 2014. Elle a produit et animé sur France Culture l’émission « À quoi pensez vous ». De 2015 à 2022, elle dirige le Festival de danse de Cannes. Elle est actuellement : Vice Présidente du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Présidente de l’Orchestre de chambre de Paris depuis 2013, Présidente de La Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale depuis 2017.

Brigitte Lefèvre est distinguée Commandeur des Arts et des Lettres, Commandeur de l’ordre national du Mérite et Commandeur de la Légion d’honneur.

Céline Liard

celine_liard.jpg

Née le 3 décembre 1983 à Paris, Céline Liard est titulaire d’une Maîtrise en Histoire de l’Art (Paris IV Sorbonne) et d’un DESS en Histoire et Gestion du patrimoine culturel (Paris I Panthéon-Sorbonne).

Secrétaire générale de la Fondation d’entreprise AG2R LA MONDIALE pour la vitalité artistique depuis 2017, année de sa création, elle a ainsi participé, sous l’égide du Conseil d’administration, à l’éclosion de près d’une centaine d’initiatives exclusivement artistiques.

Parallèlement, elle a en charge la conduite de la politique d’engagement culturel d’AG2R LA MONDIALE.

Sabine Longin

sabine_longin.jpg

Spécialisée en planification stratégique, gestion et management de projets culturels internationaux, Sabine Longin a oeuvré pour Thread Waxing Space et le Consulat général de France à New-York, Binario Zero (Milan), Le train littérature Europe 2000/Mission 2000 en France (Ministère de la culture), En train de Lire et le Prix du Polar SNCF, le Conseil Général de l’Essonne, le Centre culturel canadien à Paris et Enjeux Internationaux (Bruxelles), Ernst&Young.

Elle a aussi créé et co-dirigé le Forum des instituts culturels étrangers à Paris auprès de Robert Desbiens, alors Directeur du centre culturel canadien et Président du FICEP.

Elle est Secrétaire générale de la Fondation Giacometti de 2016 à 2021 puis occupe aujourd’hui le poste diplomatique de Conseillère de Coopération et d’Action Culturelle à l’Ambassade de France à Doha (Qatar).

Nommée Directrice générale du Musée national Picasso Paris le 28 janvier, elle prendra ses fonctions début mars 2022.

Valérie Senghor

valerie_senghor.jpg

Diplômée d’HEC, en droit et fiscalité internationale et en histoire de l’art, Valérie Senghor mène depuis plus de vingt ans un parcours à la croisée de la culture et de l’innovation, dans les secteurs privé et public.

Après avoir piloté des projets multimédia culturels et travaillé dans l’édition, elle a contribué, de 2007 à 2018, à la création puis au développement du CENTQUATRE-PARIS, établissement artistique de la Ville de Paris. Elle en a été la directrice adjointe entre 2016 et 2018. Valérie Senghor a rejoint en 2018 le Centre des monuments nationaux, en qualité de directrice générale adjointe, chargée de l’innovation, du développement et des grands projets. Dans le cadre de ses fonctions, elle est cheffe du projet du château de Villers-Cotterêts, future Cité internationale de la langue française.

Chloé Siganos

photo_chloe_siganos.jpg

Experte des scènes artistiques et du spectacle vivant en France et à l’étranger, Chloé Siganos est actuellement en charge de la direction artistique des spectacles vivants au Centre Pompidou. Elle fait également partie, depuis mai 2021, du Comité artistique de Mondes Nouveaux, programme de soutien à la conception et à la réalisation de projets artistiques initié par le Gouvernement dans le cadre du volet Culture de France Relance.

Précédemment Attachée culturelle auprès de l’Institut français / Ambassade de France en Italie, elle assume également auprès de la Fondation Nuovi Mecenati, les fonctions de Secrétaire générale (de 2017 à 2020) puis de conseillère artistique pour le spectacle vivant (jusqu’en juin 2022).

Conseillère artistique pour des entités publiques et privées de 2004 à 2010, elle occupe en 2010 les fonctions d’attachée culturelle à l’Institut français du Portugal avant de rejoindre l’Institut français de Paris en 2014, où elle prend la responsabilité du spectacle vivant/théâtre et du programme Afrique et Caraïbes en création.