Lieu

Née en 1983 aux Lilas, France.
Vit et travaille à Paris, France.

Dans ses oeuvres, qui lient les techniques de la peinture et de la sérigraphie, Eva Nielsen représente des territoires intermédiaires, qui n’apparaissent qu’entre les interstices d’une nature abandonnée et des sites industriels désaffectés. Inspirée par les espaces des anciennes Usines Fagor, elle réalise trois toiles sur une impression murale monumentale aux motifs de traces de pinceaux. Par un jeu de succession de plans, qui rappelle la constitution par sédimentation des villes, elle transforme des territoires périphériques en d’étranges constructions oniriques. Représentant une maison sur le point de s’écrouler, une construction faite de multiples fragments et deux « regards » (des dispositifs permettant de surveiller l’état des canalisations souterraines), ses oeuvres proposent une vision renouvelée de la fragilité du monde contemporain.

Également présente à URDLA.

Artiste(s)

À découvrir aussi

Usines Fagor

  • manifesto of fragility

Christina Quarles

Usines Fagor

Usines Fagor

  • manifesto of fragility

Cemile SahinDrone Valley, 2022

Usines Fagor

Usines Fagor

Usines Fagor