Un évènement adapté

if_saison_africa_2020_logo_multidef_rvb_plan_de_travail_.png

Le Défilé aux couleurs de l’Afrique, un des temps forts de la Saison Africa2020 mise en oeuvre par l’Institut Français et soutenue par son Comité des mécènes, a dû s’adapter aux contraintes imposées par la crise sanitaire.
Pour que ce rendez-vous populaire soit maintenu, un nouveau format du Défilé sera présenté, en partenariat avec Les Nuits de Fourvière, les 29 et 30 mai au Grand théâtre devant un public assis composé exclusivement des participants et de leurs familles.

En présence de la chorégraphe Germaine Acogny et de la chanteuse Fatoumata Diawara, les deux marraines de l’édition 2021, les douze groupes issus de la métropole de Lyon et de la région Auvergne Rhône-Alpes (voir liste ci-jointe) investiront la scène à ciel ouvert du site romain lors de trois représentations.

Pour chaque représentation, l’ouverture sera confiée aux marionnettes géantes de la Cie les Grandes Personnes, chorégraphiées par la Cie Brotha From Another Motha et le final sera orchestré par le chorégraphe nigérian Qudus Onikeku pour 30 interprètes dont 20 jeunes danseurs de la métropole en formation professionnelle. Un concert de Fatoumata Diawara clôturera chacune de ces trois représentations exceptionnelles placées sous le signe de la résilience.

France 3 Auvergne-Rhône-Alpes partenaire de la Biennale assurera tout son soutien à la manifestation et fera vivre ce moment fort qu’est le Défilé sur ses antennes pour que cet événement attendu à chaque Biennale soit vécu par le plus grand nombre.

Deux marraines emblématiques

Les 250 000 spectateurs auront le grand plaisir d’être accompagnés par deux emblématiques marraines, Fatoumata Diawara, célèbre chanteuse malienne, et Germaine Acogny, la “mère” de la danse africaine contemporaine.

"Je suis honorée et touchée d'être la marraine du Défilé de la Biennale de la danse dans le cadre de la Saison Africa2020 dédiée à l'Afrique et à la jeunesse. Toutes mes pensées à ceux qui m'ont accueillie lors de mes premiers pas en France, à ceux qui continuent à me soutenir dans cette magnifique ville de Lyon. C’est l’Amérique de la danse où tous les rêves de réussite sont permis. Je vous dis : Osez, Rêvez, Chantez, Dansez. La danse est une arme pacifique capable de briser les barrières religieuses, linguistiques, territoriales. Merci et bravo de continuer à faire perdurer cette tradition du Défilé et de la Biennale de la danse sans frontières tournée vers l'avenir et la paix."
Germaine Acogny-Vogt

"Cette année, 250 artistes vont partager leur art avec de grands artistes africains, chorégraphes, designers, musiciens… Je suis honorée de faire partie de cette aventure à la formidable portée culturelle et sociale, célébration de l’ouverture, du dialogue interculturel et bien sûr célébration de la vie à travers la danse… la meilleure façon d’élever notre esprit !
One music, one world. PEACE."

Fatoumata Diawara

Fatoumata Diawara